Destination SévilleDestination Séville

Cette partie de la page ne peut être visualisée parce que le programme javascript a été désactivé ou parce que vous n'avez pas installé le programme Flashplayer (ou avez installé une ancienne version de celui-ci). Vous pouvez télécharger gratuitement la dernière version du programme Flashplayer. Téléchargez la toute dernière version de Flashplayer.
 

MangerManger


Vous n’échapperez pas au rituel des tapas, à déguster tranquillement d’un bar à l’autre. Il faut savoir être audacieux et ne pas se limiter aux recettes traditionnelles. Voici quelques pistes : Pringás (petits sandwichs de pain grillé au chorizo ou au boudin ou au lard), cazoletitas (ragoût servi en petites portions), solomillo al whisky (filet de porc au whisky), papas aliñás (pommes de terre relevées à l’oignon, aux poivrons et aux tomates)…

Il ne faut cependant pas réduire la gastronomie andalouse aux seules tapas. Séville est une table de premier choix pour en découvrir toutes les facettes. Traditionnelle et extrêmement variée, c’est une cuisine à la fois légère et riche en produits frais, à base d’huile d’olive et savamment assaisonnée. Ce serait mal explorer la cuisine sévillane que de céder seulement au gaspacho, son plat le plus célèbre. Voici quelques classiques : cola de toro (queue de taureau), el lomo de cerda con manteca (filet de porc au beurre), el menudo (variété de tripes à l’andalouse), el bacalao con tomate (morue à la tomate) ou encore las espinacas con garbanzos (épinards aux pois chiches). Bon appétit !

Mesón Don Raimundo
Niché au fond d’une ruelle derrière le palais Arzobispal, cet ancien couvent du XIVe s. est doté d’un intérieur si riche qu’il ressemble à un véritable musée. Son charme historique est devenu légendaire, à l’instar de sa cave et de sa cuisine purement andalouse. Ce n’est pas un hasard si Raimundo Fernández a été honoré de nombreuses récompenses. Une cuisine à savourer absolument.
C. Argote de Molina, 26-28 ; t.l.j. 12h-16h et 19h30-minuit ; réservation recommandée.

Europa
Ce bar ouvert depuis 1925, a été acquis et restauré il y a peu par trois jeunes architectes. On peut savourer les tapas à l’intérieur (agréable salle) ou sur la terrasse installée sur la plaza del Pan, avec vue sur l’église del Salvador. Toutes les tapas sont délicieuses, mais il faut surtout goûter le pâté de perdrix. N’hésitez pas à demander la tapa du jour.
C. Siete Revueltas, 35 ; t.l.j. 8h-1h.

Mesón de la Infanta
Situé à deux pas des arènes de la Maestranza, c’est l’endroit de réunion incontournable à la sortie des corridas. ON peut s’installer au comptoir pour savourer des tapas ou se mettre plus au calme au restaurant. Toutes les tapas sont délicieuses, mais si vous déjeunez, vous pouvez aussi demander le plat du jour. À goûter aussi le jamón serrano préparé par des spécialistes ès découpages — ô combien difficile — de ce mets délicat.
C. Dos de Mayo, 26 ; t.l.j. 12h-16h30 et 20h-minuit.

réservez maintenant

 
de
départ le
Où allez-vous et quand revenez-vous?
vers
retour le
Combien de personnes êtes-vous à voyager?
adultes et enfants à partir de 12 ans
enfants de 2 à 11 ans inclus
bébés de 0 à 2 ans
 
 

under construction